DOUANES CAMEROUNAISES Discipline-Solidarité-Efficacité
Une administration moderne et performante au service d’un Cameroun émergent

Samedi 08 Mai 2021

Connaître la Douane

Procédures

JID 2016

Réglémentation

Les équipes des Zone 1, 2 et 3 de l’Opération HALCOMI (Halte au Commerce Illicite) III, en collaboration avec éléments des différentes unités de surveillance travaillant sur toute l’étendue du territoire national, n’ont décidemment pas chômé durant le deuxième trimestre 2020.

La collecte des données de saisies et leur analyse montrent à suffisance qu’il y a eu de la matière tout au long des mois d’avril, mai et juin 2020, et ce malgré un contexte sanitaire difficile qui a durement impacté tous les secteurs d’activité et le quotidien des Camerounais.  

La pandémie du Coronavirus n’a, semble-t-il, aucunement freiné les contrebandiers et les contrevenants dans leurs activités mais fort heureusement, la Douane s’est arrimée à la nouvelle donne sanitaire et cela a produit les fruits escomptés.  

Les saisies en tout genre effectuées au cours des mois de référence font ainsi la part belle aux médicaments, au travers de tonnes de produits pharmaceutiques saisis, conditionnés dans des cartons ou en détail, avec une recrudescence du Tramadol. En outre, l’on constate, pour le déplorer, que désormais les produits et autres matériels de lutte contre la pandémie du Coronavirus sont entrés dans la danse de la contrebande, notamment avec les saisies de 150.080 masques de protection et 200 Thermoflash, ainsi que 03 cartons de 03 COVID-CURE, un médicament découvert par les Malgaches et supposé guérir les malades atteints de la Covid19. Le haut du palmarès est partagé par les vins et spiritueux où l’on atteint 2.600 palettes de bières en cannettes, 3.080 bidons de vins de 5 litres chacun, plus de 600 cartons de vin rouge, 12.000 sachets de vins dépourvus de certificat de conformité, pour ne citer que cela. Le tableau est complété par plus de 5 tonnes d’emballage plastics non biodégradable,  66.000 litres de produits pétroliers, 35 véhicules, 60.000 tiges de cigarettes, plus de 800 cartons de produits cosmétiques, 70 écrans plasma, pour ne citer que cela.  

En-dehors de ces marchandises traditionnellement saisies, on note aussi une grande première au cours de ce deuxième trimestre, à savoir la saisie d’un fût de 250 litres de dichlorométhane, un dérivé deux fois chloré du méthane, largement utilisé pour le décapage des peintures sur les pièces en bois ou en métal. C’est un solvant extrêmement dangereux et volatile. De même, 300 litres de « Tchoukourdaye », une solution utilisée dans la fabrication des Engins Explosif Improvisés (EEI). 

Bien entendu, ces actions des douaniers au quotidien, malgré les risques encourus, sont à féliciter et les procès verbaux de toutes ces saisies ont été établis, la procédure contentieuse ont suivi leur cours.  

FaLang translation system by Faboba

Publication N°294

COVID 19

Nos publications

LA DOUANE EN VIDEO

Copyright © Direction générale des Douanes du Cameroun - 2014 - All Rights Reserved. By Assife